La mesure de démolition des constructions anarchiques appliquée de manière discriminatoire

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mesure de démolition des constructions anarchiques sur les routes a systématiquement touché la population burundaise à l’exception de certaines autorités publiques et infrastructures appartenant au parti CNDD-FDD au pouvoir.

Nous avons fait un petit tour dans certains quartiers de la Mairie de Bujumbura, où l’on observe en effet que la mesure n’a pas touché toutes les constructions anarchiques. Sur le boulevard du peuple Murundi actuellement baptisée « Avenue Adolphe Nshimirimana », la mesure de respect des 6 m de part et d’autres de ce boulevard est respectée jusqu’ en zone Bwiza. Elle n’a pas touché la permanence du parti au pouvoir CNDD –FDD dont la clôture est située à moins d’1m du boulevard, en zone urbaine de Ngagara.

En évoluant sur la route Kanyoni au quartier Cibitoke, beaucoup de maisons ont été effectivement détruites pour se conformer à la mesure.  Curieusement, l’on se rend compte que ce sont des maisons en briques adobes qui ont été démolis. Des maisons en durs construites dans le périmètre interdit restent intactes. Plusieurs maisons portent des signes de croix mais tiennent encore débout, après l’expiration de la durée du 30 août 2021 imposée par le Ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et du développement communautaire, Gervais Ndirakobuca alias Ndakugarika.

 Autour de la route goudronnée séparant les quartiers Cibitoke et Kinama, en commune Ntahangwa, au nord de la capitale économique Bujumbura, la situation est la même. Plusieurs maisons en briques adobes ont été démolies mais les maisons en durs restent intactes.

Pourtant, certaines sont construites à moins d’un mètre. Des monuments du parti au pouvoir CNDD -FDD construites à la jonction de cette route au quartier Bururi et l’avenue Adolphe Nshimirimana n’ont pas été touchés.

Au quartier Mutakura, c’est une partie de la population qui a été touchée par la mesure. Les propriétaires des maisons en durs n’ont pas été concernés par la mesure. Certaines maisons portent la croix mais ne sont pas encore détruites.

Sur l’avenue Buconyori, au boulevard Mwambutsa séparant les quartiers Kigobe et la zone Ngagara, seuls les monuments du parti au pouvoir restent construits dans les domaines de l’Etat. L’un se trouve sur l’arrêt bus communément appelé « ku mwembe », l’autre se trouve à la jonction de cette avenue Buconyori et le boulevard Mwambutsa juste près du bureau de la PAFE. 

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *