Bulletin bimensuel N°008 sur le processus électoral de 2020 au Burundi

Spread the love

Au cours de la période couverte par le présent bulletin, du 16 au 31 juillet 2020, les organisations de la société civile burundaise membres du consortium pour le monitoring des violations des droits de l’homme pendant la période électorale ont relevé des allégations de violations, des violations, des atteintes aux droits de l’homme ainsi que des faits sécuritaires liés à l’intolérance politique.

Ces atteintes, violations et allégations de violations qui ont été enregistrées au cours de cette période font état d’au moins 1 membre du parti CNL tué, 2 membres du parti CNL torturés, 11 membres du parti CNL dont 1 femme arrêtés arbitrairement. Ce bulletin a répertorié 1 membre du parti CNL blessé dans les attaques menées par des gens non identifiés. Ces violations et atteintes aux droits de l’homme ont été particulièrement commises contre des membres du parti CNL, candidats aux élections collinaires prévues en date du 24 août 2020.

Trois centsix (306) membres des partis politiques de l’opposition, majoritairement ceux du parti CNL, ont été rayés des listes des candidats aux élections collinaires sous l’assistance passive de la CENI et de ses démembrements. Parmi les présumés auteurs identifiés figurent des agents du SNR, des policiers, des administratifs et des membres de la milice Imbonerakure.

Ce bulletin relève également des cas de menaces et d’intimidations, d’attaques et de harcèlements contre des membres du parti CNL et d’irrégularités dans la mise en place des membres des bureaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code