Bulletin bimensuel sur le processus électoral de 2020 au Burundi

Spread the love

Le Burundi vient de vivre une période difficile marquée, au point de vue poli-
tique, par la mort subite du président de la République Pierre Nkurunziza. Cette période couverte par ce bulletin, du 1er au 15 juin 2020, est consécutive aussi à un
moment politiquement historique dans lequel le Burundi vient d’organiser un triple scrutin du 20 mai 2020. Dans ce bulletin, les organisations de la société civile burundaise membres du consortium pour le monitoring des violations des droits de l’homme pendant la période électorale ont relevé des allégations de violations, des atteintes aux droits de l’homme ainsi que des faits sécuritaires liés à l’intolérance politique tout au long de ce processus électoral.
Au cours de la période couverte par le présent bulletin, nous avons enregistré au
moins 3 membres de partis politiques tués dont 2 du parti CNL et 1 du parti CNDD-FDD, 5 membres du parti CNL enlevés, 3 personnes torturées dont 1 femme et 1 homme membres du parti CNL ainsi qu’1 membre de la Coalition « Kira Burundi » et 22 personnes arrêtées arbitrairement dont 18 membres du parti CNL et 4 membres de la milice Imbonerakure.
Ces violations et atteintes aux droits humains ont été commises en grande partie dans le cadre de représailles contre des membres de partis politiques de l’opposition et de certains membres du parti CNDD-FDD qui auraient participé activement à la campagne électorale en faveur des partis de l’opposition d’une part ainsi que dans le cadre des rivalités internes du parti CNDD-FDD d’autre part.
Parmi les présumés auteurs identifiés figurent des agents du SNR, des policiers,
des administratifs et des membres de la milice Imbonerakure.
Ce bulletin revient également sur des attaques au cours desquelles 6 membres du
parti CNL ont été blessés par des Imbonerakure, sur la validation des résultats des élections du 20 mai 2020 par la cour constitutionnelle et sa décision ainsi que sur les conséquences de la mort du président de la république Pierre Nkurunziza sur le processus électoral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code