La communauté Batwa du site Mugero, province Mwaro n’a pas de terres cultivables et croupit dans des cabanes en pailles

Spread the love
Burundi
Une maisonnette d’une famille Batwa de Mwaro. Photo FORSC

Trente-quatre ménages de la communauté Batwa du site Mugero, en province Mwaro croupissent dans une misère sans nom. Alors que la terre fait vivre plus de 80% de la population burundaise, cette communauté manque de terres à cultiver et est menacée par la famine.

La majorité d’ enfants ont abandonné l’école et s’en sont allés à la recherche de petits métiers rémunérateurs pour pourvoir survivre et faire survivre leurs familles. Cette communauté n’a pas non plus de maisons en dur. Ils habitent des maisonnettes en pailles et font face aux intempéries et au froid. Certains dorment à belle étoiles sur des nattes sans habits et sans couvertures.

Les femmes s’occupent du métier de fabrication de pots mais l’argile n’est plus trouvable. Tous les marais sont cultivés et leurs exploitants ne facilitent pas à cette communauté d’y chercher de l’argile.

Le marché des pots n’est plus d’actualité car les vendeurs ne parviennent plus à concurrencer le marché de casseroles modernes et de bidons en plastique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.