Des étudiants de l’université du Burundi réclament au moins 4 mois d’arriéré de leurs prêt-bourses

Spread the love

Des étudiants de l’université du Burundi se lamentent et s’ inquiètent des mauvaises conditions de vie qui impactent sur leur cursus de formation. Ils réclament au moins 4 mois d’arriérés de leurs prêt-bourses.

Depuis le début de l’année académique en octobre 2021, ils n’ont touché difficilement que seulement 4 mois. Ces étudiants affirment que ces retards les affectent énormément dans la mesure où certains ne vivent que grace à cette prêt- bourse. Entre temps, les homes universitaires ont été supprimés obligeant les étudiants à se prendre totalement en charge pour tous les besoins. Ils doivent payer eux-mêmes notamment les loyers, la restauration journalière dans les quartiers, les soins de santé, l’habillement, l’eau et l’électricité, le papier et le stylo. Ils regrettent que le non versement de leurs prêt- bourses ait un impact majeur sur la réussite académique.

Les plus touchés sont les étudiants issus des familles pauvres venant de l’intérieur du pays qui n’ont pas de proches en Mairie de Bujumbura pour les héberger et les prendre en charge. Certains ont été obligés d’abandonner les études et sont retournés sur leurs collines d’origine.

Les propriétaires de maisons ne cessent de les chasser pour cause de non paiement de loyer. En plus des difficultés liées à l’insolvabilité, les étudiants éprouvent d’ énormes défis pour pouvoir se nourrir, s’habiller et se faire soigner en cas de maladies.

Il est impossible de distinguer un étudiant de l’ université du Burundi avec les autres citoyens des quartiers pauvres de la Mairie de Bujumbura si on considère leur mode de vie.
Tous ces problèmes ne font que faire chuter la qualité de l’ enseignement qui était déjà au bas niveau. Le pouvoir du CNDD-FDD est accusé de vouloir affaiblir et appauvrir la population burundaise pour facilement garder le pouvoir sans que quelqu’un ne lève la main pour résister.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.