Burundi: L’administration devrait consulter les personnes ou groupes visés par les réformes

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’assainissement du contexte politique, sécuritaire, économique et social demeure un défi majeur au Burundi. Ce rapport du mois de mars 2021 relève des faits qui ont marqué la période et qui démontrent une fois de plus que la situation reste préoccupante.
Au niveau politique et sécuritaire, des membres de la ligue des jeunes Imbonerakure continuent de commettre des crimes dans un silence complice des autorités publiques et policières. Des Imbonerakure s’adonnent notamment à des vols nocturnes pour se récompenser de leurs activités de rondes nocturnes que le pouvoir a officiellement reconnues.

Le rapport dénonce la destruction sans mise en demeure des kiosques et des boutiques construites sans autorisation préalable, car ils constituaient des sources de revenus indispensables pour la survie à un certain nombre de ménages burundais. Il dénonce aussi une gestion arbitraire et douteuse de la production du mais, une chasse à l’homme contre des éléveurs de vaches dans plusieurs coins du pays, des conflits fonciers à l’origine des crimes de sang et une hausse des taxes communales devenue un fardeau pour les contribuables burundais.

En ce qui concèrne la santé et la sécurité publiques, le rapport fait état des détournements des fonds dans des structures de soins, une hausse des prix des actes médicaux et prestations des formations sanitaires publiques, des arriérés de primes destinées aux infirmiers affectés aux sites de dépistage du Coronavirus, ainsi que le défi des accidents de roulage liés à la vestuté de la voie publique.
Pour ce qui est du domaine de l’éducation, nous relevons notamment une insuffisance notoire d’infrastructures, d’équipements scolaires et du pesonnel qualifié, ainsi qu’une situation dramatique des classes plétoriques qui affectent gravement le secteur de l’éducation nationale.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *