Burundi: Des mesures administratives arbitraires et controversées affectent la survie des ménages

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La situation de la gouvernance et des droits économiques et sociaux ne connaît pas de répit au Burundi, malgré les espoirs d’une certaine opinion qui croyait que le nouveau Président Evariste Ndayishimiye allait changer la donne. En mettant en avant des personnalités étatiques symboliques du régime autoritaire de Pierre Nkurunziza, le nouveau Président ne pouvait que maintenir le Burundi dans le statuquo. Ainsi, les crimes impunis et les mesures administratives répressives qui enfreignent les droits et libertés des Burundais se multiplient. Les demandes intempestives de contributions forcées se perpétuent dans un contexte de paupérisation croissante et de santé publique précaire caractérisé par des épidémies et des contaminations communautaires au covid-19.Le rapport de ce mois de février 2021 essaie d’aborder ces différents sujets en décortiquant des faits qui ont dominé cette période. Il fait également le point sur le droit à l’éducation qui se trouve actuellement sous le poids de la crise politique et économique qui mine le pays depuis 2015.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *