Burundi: De nouveaux mouvements d’exil en provenance de la province Cibitoke vers la RDC, une triste réalité

Spread the love

Au moins 900 ménages ressortissant de 8 collines dont Rukana 1 et 2, Mparambo 2, Kagazi, Rusiga, Murambi, Kaburantwa et Ndava respectivement des communes Rugombo et Buganda sont partis en exil en RDC ces derniers jours. Ils sont au site de transit des réfugiés de Sange dans la plaine de la Rusizi, en territoire du Sud Kivu
Cette situation inquiète les administratifs à la base de ces communes et c’est au moment où la quasi- totalité des personnes fuient la famine qui ravage cette partie du pays.

Le gouverneur de la province Cibitoke ne reconnaît pas cet état de fait. Il parle plutôt des gens qui sont à la recherche des vivres octroyés par l’ Agence des Nations Unies en charge des réfugiés. Pour Carême Bizoza, la situation n’est pas du tout alarmante par rapport aux autres provinces du pays.

Il rappelle néanmoins à la solidarité communautaire pour les familles en situation de besoin urgent des provisions en vivres. Des habitants contactés pointent du doigt une mauvaise production agricole qui est raflée par des autorités administratives à la recherche des profits personnels.

En plus, les terres où des familles pratiquaient l’irrigation sont accaparées par des hautes autorités du pays, sans foi ni lois qui se moquent du bien-être de la population.
Pour contrer le mouvement de départ en exil, le pouvoir a décidé de boucler tous les coins de passage officiel qui sont actuelles sous la garde des jeunes Imbonerakure.
Néanmoins, les informations en provenance du site de transit de Sange en territoire d’Uvira admettent l’arrivée massive des habitants de Bubanza et Cibitoke qui contournent ces voies officielles pour échapper à la vigilance de ces gardiens.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.