Destruction méchante des plantations de bananeraies aux camps de réfugiés burundais en Tanzanie

Spread the love

Les réfugiés burundais en Tanzanie du camp des réfugiés de Nduta, zone 5 dénoncent une nouvelle coupure, le matin du 28 mars 2022, des plants de bananeraies qui leur servaient de compléments d’aliments distribués par les services du HCR. Ces plantations avaient repoussé après la récente campagne de destruction qui avait ciblé cette culture au début de cette année.
Les victimes avaient nourri leur espoir croyant que les violences allaient cesser après la visite du représentant adjoint du HCR au début de ce mois de mars, la distribution des habits à tous les ménages et la passation du test NETA de Scholarship au CANADA.
Les réfugiés s’inquiètent aussi des enlèvements et des destructions récurrentes des marchés et des différents points de vente des produits essentiels à l’existence humaine, dans tous les camps de réfugiés burundais de Nduta et Nyarugusu.
Le gouvernement tanzanien a pourtant l’obligation de protéger et de respecter les réfugiés conformément à la loi internationale en vigueur que le pays a souscrit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.