Burundi : La COSSESONA, une Coalition des enseignants “aux intentions malveillantes”

Spread the love

Partout où passe Victor Ndabaniwe, president de la Coalition Speciale des Syndicats des Enseignants pour la Solidarité Nationale dans les provinces, le travail est suspendu et les enseignants sont contraints de participer dans les reunions qu’il organise à leur intention.

En province Mwaro, les cours n’ont pas été dispensés dans plusieurs écoles des communes Rusaka,Kayokwe ,Ndava et Gisozi de la DPEFTP Mwaro en date du 20 fevrier 2020.
Les directeurs avaient envoyé les écoliers et les élèves externes à la maison car tout le personnel éducatif avait l’obligation de participer à une réunion de la Coalition. L’objectif étant de sensibiliser pour une adhésion à ladite coalition.

Les élèves ont perdu les cours au profit d’une réunion purement privée, selon certains parents.

Des enseignants demeurent réticents par rapport à cette adhésion forcée car ils y voient des mobiles cachés qui n’ont rien à avoir avec la solidarité nationale.
Victor Ndabaniwe, conseiller au ministère de l’éducation, directeur de la fondation pour le logement des enseignants(FLE) et président de la COSSESONA passe outre les recommandations de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme qui a recommandé d’arrêter la contribution forcée de 500F exigée par cette coalition à chaque enseignants et à au moins 80000 enseignants burundais.

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code