Burundi: Enlevements et passages à tabac contre des opposants et présumés opposants politiques du CNL après le lancement officiel de la campagne électorale

Spread the love

Au deuxième jour de la campagne électorale lancée ce 27 avril 2020, des incidents de violences politiques envers les opposants et présumés opposants politiques du CNL ont été enregistrées dans le pays. Au moins deux victimes enlevées, deux tabassées et un materiel de sonorisation emportée après une attaque violente.

Déjà le soir de la journée, deux militants membres du parti de l’opposition CNL Nahimana Clovis et Nduwimana résidant sur la colline Muturirwa, zone Minago, commune Muhuta, province Rumonge ont été tabassées et grièvement blessées par des jeunes Imbonerakure de la même colline qui les accusaient de battre campagne de leur parti maison par maison.
En province Bururi, commune Rutovu, les militants du parti au pouvoir CNDD-FDD ont attaqué des membres du parti de l’opposition CNL, le même soir du lancement de la campagne. Les victimes se sont vues dépouillées de leur appareil de sonorisation avant de récupérer ce dernier par intermédiaire de la police locale. Les deux groupes rentraient en provenance de l’ouverture de la campagne.

En province Cankuzo, deux personnes dont un militant du parti politique CNL Alawi Niyonkuru et un représentant du syndicat des enseignants STEB Butoyi Arcade
ont été victimes d’enlèvement en date du 28 avril 2020 lorsqu’elles rentraient à leurs domiciles en provenance de la campagne électorale qui avait eu lieu en zone Gitanga, commune Kigamba. Des inconnus en tenues policières armées de fusils à bord de deux véhicules non identifiés les ont pris de court et les ont embarqués à une destination inconnue de leurs familles.
Butoyi Arcade avait passé la journée dans le meeting du parti CNL à manipuler son matériel en location de sonorisation et de musique,

Dans son discours prononcé en province Ngozi, le candidat du parti politique CNL a autorisé ses militants à se défendre contre les attaques des militants du parti au pouvoir et a prié les autorités administratives et les policiers à agir dans la neutralité et le respect de la lois en vue de permettre le bon déroulement de la campagne et des scrutins.

, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code