Burundi : Des femmes et filles burundaises objets de traffic humain sous la complicité de feu Pierre Nkurunziza

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce lundi 14 décembre 2020, la police a montré aux médias 101 filles et femmes retrouvées au quartier miroir, zone urbaine Buterere, commune Ntahangwa au nord de la capitale économique Bujumbura. Elles étaient en attente d’être exportées par les trafiquants humains vers les pays arabes notamment en Oman, Quatar et Arabie Saoudite.
Le porte-parole adjoint de la police précise que toutes ces femmes et jeunes filles étaient enfermées dans une maison où elles attendaient la fin des formalités pour leur voyage qui se faisaient sous la complicité des autorités du régime de feu Pierre Nkurunziza.

Ce dernier avait déclaré que ces pays lui avaient demandé une main d’oeuvre. Ce qui fait que ces filles et femmes passaient par l’aéroport Internationale de Bujumbura et les auteurs connus ne se doutaient de rien. Espérons que le nouveau régime veut combattre ce traffic mais l’opinion se pose la question de savoir pourquoi la police s’est contentée de montrer les victimes sans toucher sur les auteurs pourtant bien connus.

Nul n’ignore que les auteurs de ce traffic appartient au cercle des personnalités du parti au pouvoir CNDD-FDD qui en tirent des millions de dollards. En plus, les autorités de l’Aéroport étaient impliquées dans ce crime international.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *