Rumonge: Les habitants s’inquiètent de flambée du prix  du sel de cuisine

Partager

Alors qu’il n’y a pas de pénurie de ce produit, au marché central de Rumonge, un kg de sel de cuisine s’achète à 1200 franc burundais. Dans les Boutiques, la même quantité se vend à 1300 kg. Des consommateurs disent ne pas comprendre pourquoi cette flambée persiste alors que le marché dispose des stocks de ce produit en quantité suffisante. De leur côté, les employés de l’Office burundaise des recettes OBR à Rumonge affirment qu’il n’y a plus de pénurie du sel de cuisine depuis bientôt trois semaines.

Ce lundi 29 octobre 2018 par exemple, plus de 80 sacs de ce produit sont arrivés au port commercial de Rumonge, soit 20 tonnes de sel de cuisine.  Ce nouvel approvisionnement intervient à fin des travaux de réhabilitation d’une usine de production en République unie de Tanzanie. Les grossistes ont par conséquent diminué le prix d’un sac de 25 kg qui passe de 23000 francs à 18000 franc burundais actuellement d’après des sources proches de l’OBR.

Toutefois aucun repis pour les consommateurs car les commerçants détaillants n’ont pas changé le prix au kg. Les habitants demandent l’intervention des autorités provinciales pour contraindre les commerçants à faire baisser le prix du sel de cuisine. Au port commercial de Rumonge, on nous dit que le trafic a décemment repris à la satisfaction des employés de l’OBR et des habitants locaux. Les recettes à cette institution tourneraient autours de 50 millions de franc burundais pour ce mois d’octobre au moment où elles avaient beaucoup chuté depuis le mois de juin dernier.

La reprise des approvisionnements en sel de cuisine en provenance de la Tanzanie, les importations du ciment transitant sur ce port et les poissons en provenance de la RDC expliqueraient ce bouffée d’oxygène à l’OBR.  Depuis quelques mois, les activités au port commercial de Rumonge avaient tourné au ralentie, ce qui avait suscité un sentiment d’inquiétudes chez les habitants proches de ce port qui vivent normalement du commerce transfrontalier.