Makamba: Le chef de zone Kibago à l’origine des violences politico-ethniques et de l’insécurité

Partager

Les habitants de la zone et commune Kibago accusent Phénias Kabura,  le chef de cette zone de semer la haine politico-ethnique au sein de la population et de la jeunesse.

Selon des sources locales, cet administratif organise des réunions nocturnes clandestines avec des jeunes du parti au pouvoir et les incitent à commettre des violences à l’endroit des opposants et des membres de la composante sociale Tutsi.

Après ces réunions, ces jeunes tendent des embuscades à tout passant et lancent des injures envers des membres de la composante sociale Tutsi qu’ils accusent de tous les maux.

L’exemple le plus récent, selon une source administrative,  est la réunion tenue par ce chef de zone à l’intention de la jeunesse du CNDD-FDD à l’ECOFO Buramira en date du 16 Janvier 2019 et qui s’est clôturée vers 20 heures. Plusieurs incidents se sont produits après cette réunion!”, témoigne notre source.

Un domestique connu sous le nom de Bukuru d’un retraité EX -FAB Astère Ndabirabe a été malmené par ces jeunes qui venaient de la réunion en présence de ce chef de zone. “Tu dois  cesser de travailler pour ce sanguinaire de Buyoya avant la fin de ce mois sinon des conséquences seront fâcheuses pour toi! “, ont-ils menacé.

La même nuit, la maison d’un certain Congera a été  attaquée vers 1 heures du matin.

Elle a été endommagée suite aux jets de pierres sur sa toiture en tôle!, témoigne un habitant de la colline Rubimba où l’attaque a eu lieu.

Phénias Kabura avait menacé ce dernier la veille comme quoi il serait en train d’organiser son assassinat, ont témoigné certains administratifs contactés.

Une autre personne a été grièvement blessée le soir du lundi 21 janvier 2019 par un imbonerakure connu sous le nom de Mufyiri.

Alexis Nziyumvira, enseignant au chef-lieu de Kibago et membre du parti UPRONA a endossé un coup de fer à béton  au niveau de la tête.  L’auteur a agi sous la complicité du chef de zone, selon les habitants de la localité.