Burundi: Les travailleurs de la SOBUGEA sous menaces et intimidations du régime CNDD-FDD.

Partager

Depuis un certain temps, les employés de la Société Burundaise de Gérance de l’Aéroport international de Bujumbura (SOBUGEA) sont dans le collimateur du régime CNDD-FDD. La mauvaise gestion de l’État instaurée par le régime est à la base des problèmes qui à assaillent cette entreprise qui compte environs 200 travailleurs.

Des travailleurs sont malmenés et certains dont des responsables syndicaux subissent des sanctions administratives et des arrestations pour avoir réclamé leurs droits aux soins de santé confisqués par le Directeur général. C’est le cas du nommé Hamissi Hakizimana, responsable du Syndicat des travailleurs de la SOBUGEA arrêté le 29 juin 2018 alors qu’il était chez lui en zone urbaine de Cibitoke. Cette arrestation et ces sanctions interviennent dans un contexte tendu où l’autorité de cette entreprise est accusée de détournements des fonds et de gestion calamiteuse des fonds publics. La privation des soins de santé et des primes mensuelles aux travailleurs sont des tristes sanctions prises dans la logique de la répression des auteurs des dénonciations publiques de mauvaise gestion. Le Directeur Général est énervé par ses employés qui ne le laissent piller tranquillement l’entreprise.

Un préavis de grève vient d’être lancé pour le 09 juillet 2018. Vital Nshimirimana, ex président du Syndicat des magistrats du Burundi précise que la convention n° 87 de l’OIT (Organisation Internationale du travail) et la constitution du Burundi garantissent la liberté syndicale. Il demande que la vie des syndicalistes arrêtés soit préservée.