Burundi: Les employés de l’ONG 11 1111 inquiets de leur sort après l’expulsion de la coordinatrice

Partager

Le régime de Pierre Nkurunziza a expulsé du territoire burundais la coordinatrice de l’ONG 11.11.11 le 23/10/2018.
Elle a reçu l’ordre de quitter le territoire burundais endéans 24 heures.

A son arrivée à l’aéroport international de Bujumbura en provenance du Rwanda, Bujumbura lui a retiré son visa. D’après, une source proche de cette ONG, la victime madame Jolien Vanden Broeck a été évacuée vers Kigali par les services de l’ambassade de la Belgique au Burundi. Les employés s’inquiètent de l’avenir de cette ONG, de ses employés mais aussi des ONGs locales qui étaient financées par cette ONG.

Cette dernière faisait ses interventions dans les domaines de la démocratie, la bonne gouvernance et participation civique depuis plusieurs années. Son expulsion intervient au moment où les activités des ONGs étrangères ont été suspendues par le gouvernement fin septembre de cette année.

Les relations entre le Burundi et les pays de l’UE dont la Belgique sont toujours tendues. Après cette expulsion, employés de 111111 craignent de perdre définitivement leur travail. La victime est mariée à un burundais avec qui ils ont deux enfants.