Burundi: Le parti au pouvoir CNDD-FDD multiplie les actes de violences politiques contre ses opposants politiques

Partager

Dans la nuit de ce jeudi 25 juillet 2019,la permanence du parti CNL en zone Kizuka, province Rumonge a été endommagée et salie à l’aide des excréments humains, les écrits et autres insignes de ce parti complètement détruits.
Au cours de cette même nuit, les jeunes de la milice Imbonerakure ont violenté, arrêté un veilleur de nuit à la permanence du même parti CNL en zone Kigwena de la même province de Rumonge.

La victime a été conduite au cachot du commissariat de la police à Rumonge accusée de tenir une réunion nocturne. C’est le 7eme militant de ce parti CNL en détention dans cette partie du pays dont quatre à la prison centrale de Murembwe depuis des mois et trois encore au cachot du commissariat provincial. Selon des informations recueillies sur place, les autorités administratives en complicité avec les responsables du parti au pouvoir font tout pour entraver les activités d,ouverture des permanences du parti CNL en interdisant toute implantation d,une permanence près des lieux de rassemblements de la population ,près des écoles ,des marchés ou dans des endroits proches du public au même titre que le CNDD-FDD.

En commune Bugarama, des sources sur place rapportent qu,un drapeau du parti CNDD du deputé leonard Nyangoma en exil a été volé dans la nuit de ce mercredi.
En province Bubanza, il s’agit de ce coté là de trois permanences endommagées le matin de ce vendredi en communes Mpanda et Rugazi par des imbonerakure bien identifiés mais qui n’ont pas été inquiétés de leur crime.

A mpanda, ils ont implanté le drapeau du CNDD-FDD au même endroit après avoir tenté de détruire complètement la maison abritant la permanence. Le nommé Désiré Sindayigaya, responsable du CNDD- FDD sur la colline Rubira commandait cette opération, selon des témoins sur place.