Burundi : Au moins 30 personnes tuées au cour du seul mois de janvier 2019

Partager

Certaines sont tuées étranglées, d’autres sont fusillées, d’autres sont retrouvées étranglées pendant que d’autres sont retrouvées pendues dans la nature et/ou à leurs domiciles. La grenade, le fusil et la machette sont d’autres armes de crimes utilisées. Les auteurs sont pour la plupart non identifiés, mais pour certains cas, des Imbonerakure en complicité avec des agents du SNR sont pointés du doigt par les familles des victimes et les observateurs des droits de l’homme.